/ Messenger Marketing

Tout ce qu'il faut savoir sur le nouveau fil d'actualité Facebook

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerbeg, a récemment annoncé que le fameux réseau social allait changer de politique en matière de fil d'actualité. La fil actuel sera séparé en deux fils distincts : le premiers dédié aux publications personnelles, le deuxième dédié aux publications des pages entreprises (posts sponsorisés et publicités).

Moins d'articles d'actualité, moins de contenu marketing et moins de publicités : c'est l'objectif de ces modifications qui font la part belle à l'expérience utilisateur. À la place, ces derniers devraient commencer à voir plus de vidéos, d'images et de publications partagées par leurs amis.

C'est un changement majeur pour Facebook, qui s'est progressivement transformé en l'un des plus gros distributeurs d'actualité et de publicité au cours des dernières années.

Pourquoi Facebook change son fil d'actualité ?

Selon Zuckerbeg, l'augmentation du volume de contenu marketing publié sur le réseau social a créé un déséquilibre qui nuit "aux moments de connexion avec ses proches". Selon des recherches, les utilisateurs sont plus heureux lorsqu'ils utilisent Facebook pour communiquer et interagir avec des "personnes qui comptent" (comprendre les amis et la famille). En revanche, la consommation de contenu (lecture d'articles, visionnage de vidéo, etc.) ne serait pas aussi bénéfique, même si elle s'avère informative ou divertissante.

Sans compter que le géant numérique est au centre de controverses pour ses relations avec l'industrie de la presse. Au cours de la présidentielle américaine, le réseau s'est ainsi avéré incapable d'empêcher que les rumeurs et les fausses informations se répandent et s'est retrouvé sous le feu des critiques.

Comme ne le cesse de le répéter l'entreprise, Facebook n'est pas un média au sens traditionnel du terme. Il s'agit plutôt d'une plateforme de distribution de contenu produit par d'autres éditeurs. Afin d'éviter de se retrouver face à des dilemnes éditoriaux, la société a donc tout intérêt à minimiser cette facette - la publication de contenu - de son site.

Comment le changement du fil d'actualité va impacter l'industrie de la presse en ligne ?

Une chose est certaine : tous les producteurs de contenu, et notamment les médias, vont souffrir de cette évolution. Beaucoup de ces producteurs capitalisaient sur la portée organique du site. La portée organique représente le nombre total de personnes ayant vu vos publications par le biais d'une distribution non payante.

Or c'est en s'insérant au milieu du contenu "famille-ami" que ces publications réussissaient à atteindre organiquement leur audience. La séparation en deux fils d'actualité distincts signe donc quasiment l'arrêt de mort de la portée organique sur l'application Facebook.

Les médias avaient pris l'habitude de créer du contenu avec un fort potentiel de viralité sur Facebook, comme par exemple de courtes vidéos. Tous ces efforts s'avèrent futiles au vu des futurs changements à prévoir. On peut même penser que les producteurs de contenu vont chercher à se désengager progressivement de Facebook afin de limiter leur dépendance au réseau social en terme de traffic sur leur site internet.

Quel impact pour les entreprises et les publicitaires ?

Les entreprises et les publicitaires qui font du marketing sur Facebook vont être confrontés aux mêmes problèmes. Afin de garder de la visibilité auprès de leur audience sur Facebook, les entreprises devraient même payer plus de Facebook Ads. Elles ne pourront plus se contenter de créer du contenu et de le partager simplement dans le fil d'actualité de leurs consommateurs.

Comment Sently peut aider les marques à diffuser leur contenu sur Facebook Messenger ?

Si vous vous posez des questions sur les potentiels usages marketing de Facebook Messenger, je vous invite à lire notre article dédié au sujet. En quelques mots, Sently peut vous permettre de diffuser le contenu que vous publiez habituellement (newsletters et publications sur votre site et sur les réseaux sociaux) à des abonnés via Facebook Messenger.

L'intérêt ? Une fois que vos utilisateurs ont souscrit à votre newsletter Messenger, et tant qu'ils ne se sont pas désinscrits, vous pouver leur diffuser gratuitement du contenu non promotionnel. Atteindre votre audience sur Facebook (dans le fil d'actualité) s'avèrera de plus en plus compliqué ; vous pouvez contourner le problème en leur diffusant directement du contenu via la messagerie instantanée de Facebook.

Messenger est un canal de communication encore peu utilisé ; il n'est donc pas saturé et dispose d'excellent indicateurs de performance (taux de lecture et taux de clic). Afin d'en expérimenter les bénéfices, je vous invite à vous rendre sur Sently pour tester notre outil !